Lucie DUPONT

Particules Network

Je travaille sur les possibilités d’actions qu’offrent les outils de l’ère numérique. J’explore, avec le programme Particules network, les liens entre les outils numériques et les particules, constitutives de la matière. Au fil de mes recherches, après avoir visité le CERN et échangé avec des physiciens, j’ai découvert l’existence des chambres à brouillard. Ces chambres, considérées comme les premiers détecteurs de particules, permettent d’observer les traces blanches de particules, dont la taille et l’épaisseur varient. Les images produites par ces chambres m’ont rappelé certaines visualisations de données, ce qui constitue une première corrélation entre les deux thématiques de la pièce : les particules et le numérique. J’ai repris l’apparence laissée par les traces des particules dans la chambre pour élaborer un programme sous Processing. L’image vidéo produite se divise en deux parties reliées entre elles. Sur la partie gauche, on observe un ensemble d’informations concernant des scientifiques dont les découvertes ont pu amener à l’élaboration des outils technologiques. Sur l’ensemble de l’image vidéo, on perçoit des traces blanches qui correspondent au lieu de naissance de mort de ces scientifiques, tels Becquerel ou Tim Berners-Lee.

Née en 1990 à Lille, France
Vit et travaille à Lille, France

Formation

2010-2012 : Ecole Supérieure des Arts de Saint Luc Tournai

2016 : Obtention du diplôme national d’arts plastiques(DNAP), Ecole Supérieure d’Art des Hauts-de-France.

2016-2018 : Préparation du diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP), Ecole supérieure d’art du Nord-Pas-de Calais Dunkerque – Tourcoing

Expositions collectives:

2015 : Bad Seeds, exposition organisée par l’association Sans Titre, Hybride, Lille, France

2016 : Master Mind,Galerie Commune, Ecole Supérieure d’Art des Hauts-de-France, Tourcoing. Exposition réalisée en partenariat avec le laboratoire de recherche Sciences et Cultures du Visuel, Imaginarium, Tourcoing, France

2017 : Cellsfiction #1, galerie commune – Tourcoing
Cellsfiction #2, espace culture de l’université de Lille – Villeneuve d’ascq

The Absolute Knowledge Book

« Qu’est-ce qu’une œuvre d’art ? Qu’est-ce que l’art contemporain ? Quelles images peuvent être considérées comme appartenant au monde de l’art ? En quoi se distinguent-elles de certaines images scientifiques ? Est-ce la forme (l’objet) ou le fond (le sujet) qui définit une œuvre d’art ? Si les peintures des grottes de Lascaux sont considérées comme des œuvres, alors leurs créateurs deviennent des artistes. Mais une œuvre d’art est-elle nécessaire – ment réalisée par un artiste ? La rencontre de l’art et de la science produit-elle toujours de l’art ? Qu’est-ce qui distingue la collaboration art et science de la communication scientifique ? Le regard de l’artiste sur la science peut-il faire œuvre ? Un artiste peut-il décréter que des objets ou des images scientifiques sont des œuvres d’art ? Comme le fit Duchamp, qui décréta qu’un readymade était une oeuvre et ajouta que les regardeurs faisaient le tableau. L’objet de cette installation, qui puise son origine dans ces questionnements, consiste en un livre qui rapproche des images scientifiques de certaines oeuvres produites par de grands artistes. S’y ajoute une dimension sonore et interactive. Le livre présente ainsi plusieurs artistes et certains de leurs travaux tandis que le son réagit à la présence ou non de personnes qui s’en approchent. » Extrait du catalogue Cells Fiction, Editions Espace Croisé, 2017, p.42

This entry was posted in étudiant, Lucie DUPONT, Promotion 2016/2017, Promotion 2017/2018. Bookmark the permalink.