Louis BAZIN – stage auprès de Yosra Mojtahedi

Louis Bazin

Rapport de stage effectué de Février à mars

Au
Fresnoy – Studio national des arts contemporains à Tourcoing, avec l’artiste plasticienne Yosra Mojtahedi

Assistant réalisation de l’oeuvre Erosarbénus.

Ecole Supérieure d’art du Nord-Pas-de-Calais Dunkerque/Tourcoing.

Remerciements

        Avant d’établir mon rapport de stage il me semble opportun de commencer par remercier les personnes qui m’ont fait confiance durant toute la période de stage.
Je remercie pour cela Yosra Mojtahedi ma maître de stage et artiste avec qui j’ai travaillé et dont j’ai beaucoup appris durant ce stage. Enfin je remercie l’ensemble des personnes suivantes, Pauline Delwaulle, Nathalie Stefanov, Eric Prigent pour leur patience et les conseils qu’ils ont pu me prodiguer au cours de ces 5 semaines.

Introduction

        J’ai effectué mon stage dans le cadre de mon second cycle à l’Ecole Supérieure d’Art du Nord-Pas-de-Calais d’une durée de 5 semaines à partir de février 2020, au sein de l’institution Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains situé à Tourcoing.

  • Au cours de ce stage, j’ai pu m’intéresser à la pratique d’une artiste accomplie mais aussi à son protocole de création. Plus largement, ce stage a été pour moi une occasion de comprendre le fonctionnement d’un(e) plasticien(ne) dans un cadre professionnalisant, de comprendre qu’il existe de nombreux outils de création et qu’une rigueur doit être instaurée dès les débuts. 
  • Au-delà d’accroître mes connaissances, ce stage m’a permis de comprendre dans quelle mesure la réalisation d’un projet peut se faire, mais aussi qu’il est possible de trouver sa place dans un lieu tel que Le Fresnoy. Il peut être compliqué de réaliser un projet, de gérer un budget sans que celui-ci n’explose. Ce stage m’a aussi appris qu’il existe bien plus de possibilités de création, que ce soit en collaboration mais aussi à l’étranger.

        Durant ma 4ème année, j’ai eu la chance d’intégrer le programme Ar+image dans lequel 4 étudiants de cette même année suivent une partie de leur formation au Fresnoy – Studio national des arts contemporains.
Cet etablissement français fondé en 1997 à Tourcoing est un lieu dédié à la formation, à la réalisation d’oeuvres audiovisuelles et numériques et de diffusion artistiques.

Durant cette année nous avons rencontré de nombreux artistes dont les pratiques diffèrent et dans le cadre de la filière AR+IMAGE nous devions établir une connexion avec un etudiant(e)/ artiste et j’ai choisi de travailler avec Yosra Mojtahedi qui est en deuxième année au Fresnoy. Cette artiste Iranienne obtient un master d’arts plastiques puis son diplôme national d’art (DNA) à l’Ecole Supérieure d’Art du Nord-PAs-de-Calais en 2018. 

Yosra Mojtahedi est une artiste multidisciplinaire, sa recherche sonde différents secteurs de l’art contemporain, elle exploite dans ses travaux les sciences et la technologie dans différentes installations. De ses recherches sur la nature mais aussi du corps humain, plus particulièrement le corps féminin, elle questionne la limite entre ces deux éléments (le vivant et le non-vivant) à travers des mécanismes qu’elle considère comme “machine humain”. Elle crée une relation, une interaction avec le spectateur qui me plaît beaucoup dans ses projets, de ses dessins “aériens” par lesquels elle commence avant de créer une forme puis elle réalise une installation alliant différents matériaux et domaines, en l’occurrence les sciences et l’art.

Les travaux effectués et les apports du stage

Yosra Mojtahedi, Erosarbénus, proposition réalisée par Louis Bazin, modélisation 3D, 2020.

        Mon stage auprès de Yosra Mojtahedi en tant qu’assistant de réalisation commença par des  rendez-vous pour connaître bien mieux le projet de l’artiste ainsi que pour faire plus ample connaissance. Durant ces différents entretiens, j’étais amené à réfléchir sur des moyens techniques et des procédés techniques possibles pour la réalisation de son projet. J’ai pu apprendre dans d’excellentes conditions la conception d’un projet jusqu’à sa réalisation. Dans le cadre de ce stage de 5 semaines j’avais pour mission d’établir une liste de moyens pour pallier à des soucis de réalisation, de contacter des lieux pour la cuisson de sa sculpture, mais aussi d’essayer d’obtenir des éléments de son mécanisme à moindre frais. Il m’arrivait de modéliser en 3D des éléments de son oeuvre pour que l’équipe technique du fresnoy ainsi que sa chargée de production Pauline Delwaulle puissent comprendre le mieux possible la forme de la structure que souhaitait Yosra. Bien évidemment le projet a évolué et il était intéressant pour moi de voir l’évolution du projet. Par la suite Yosra eut besoin de déplacer les pièces en terre pour la cuisson, de l’assemblage des pièces ainsi que le socle et le montage.

Au cours de ce stage, j’ai eu la chance de travailler pour une artiste et par le biais de celle-ci de découvrir un métier que je voulais faire depuis de nombreuses années et de comprendre les difficultés que l’on peut avoir dans cette profession mais aussi le fonctionnement d’une institution tel que le Fresnoy.

Durant ce stage, mes connaissances n’ont fait que croître, j’en tire d’excellentes compétences et une expérience professionnelle approfondie pouvant être regroupés autour de trois idées principales : les compétences acquises, les difficultés et en opposition les solutions que nous pouvons trouver lors d’un travail en commun.

J’ai appris ce que recherchait Le Fresnoy dans le profil d’un étudiant/artiste. En étant à la rencontre d’autres personnes, j’ai pu mieux cerner les envies et ainsi évoluer et faire en sorte que ma recherche prenne une toute autre dimension, et même, au-delà de ce fait, apprendre ce qu’implique la réalisation d’une oeuvre, c’est-à-dire la gestion d’un budget, essayer de trouver des solutions pour éviter de le dépasser, contacter des entreprises et comprendre qu’il existe des procédés et un savoir faire ainsi la découverte de techniques que je n’avais encore jamais vues, par exemple l’utilisation et la fabrication de machines dans une membrane faite d’un matériaux que je n’avais pas encore utilisé.

       Pour conclure sur ce stage, c’était une véritable aubaine pour moi et ma recherche. Llors de la première semaine au Fresnoy, les étudiants présentaient leurs travaux et j’ai eu la chance de converser et de travailler avec une étudiante qui évoquait le végétal dans sa recherche et sa réalisation plastique. Il m’est possible désormais avec plus de profondeur de comprendre l’impact d’une oeuvre, de la difficulté de réaliser celle ci, et de relativiser sur un montant alloué pour la réalisation d’un projet car au final il peut paraître important mais il est dérisoire avec toute la charge de travaille et le prix des matériaux. Le fait de travailler avec Yosra Mojtahedi m’a permis de comprendre que même si nous n’avons pas les compétences pour réaliser un élément du projet, il existe toujours des solutions, que la collaboration avec d’autres artistes et même des scientifiques peut améliorer de manière conséquente une pièce. 

Cette formation m’a permis de m’interroger sur la suite, sur mon avenir professionnel. Bien évidemment je souhaite devenir plasticien mais qu’il me manque encore de nombreuses compétences à acquérir et une rigueur que je n’ai pas. Je souhaite postuler au Fresnoy après l’obtention de mon DNSEP mais est ce que ça sera tout de suite après l’obtention du diplôme, ça je ne sais pas, car en voyant l’expérience qu’ont les artistes étudiants, il est évident que je n’en n’ai pas assez, je vais travailler pour y pallier au plus vite et ainsi combler mes lacunes.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.